© 2018 by Bastien. Proudly created with Wix.com

  • Sablier-Watches
  • Sablier-Watches
  • Sablier-Watches

Key Words

Rolex, Omega, Jaeger-Lecoultre, Tudor, Breitling, Zenith, Longines, Patek Philippe, Vacheron Constantin, Audemars Piguet, Baume & Mercier, Chronographe Suisse, Universal Genève, Nivada, Auricoste, Triton, Cyma, Montres Vintage, Montres Anciennes, Montres Militaires, Montres Occasion, Vintage, Collection, Collectionneur, Histoire, Montres Historiques, Landeron, Venus, Valjoux, Gerald Genta, Horlogerie, Horloger, Suisse, Bracelet Montre, CHI, Compulsion Horlogère, Hans Wilsdorf, Lemania, Tool Watch, Toolwatch, Wristshot, Lip, Yema, Dirty Dozen, RAF, MOD, British Military, Omega Seamaster, Omega Speedmaster, Moonwatch, First Watch On The Moon, Omega Railmaster, Omega Ultraman, Rolex Datejust, Rolex Daytona, Rolex Submariner, Rolex GMT Master, Rolex Pepsi, Rolex Coke, Rolex Vintage, Oysterquartz, Oysterperpetual, Quartz, Royal Oak, Nautilus, Calatrava, 1675, 5513, 5512, 40s, 50s, 60s, 70s, 80s, 90s, Montres Neo Retro, Neo Retro, Seiko, Swatch, Sablier, Sablier-Watches

Acheter une montre vintage : les pièges à éviter



"La beauté n'est qu'un piège tendu par la nature à la raison." Voltaire.



Loin de moi l'idée de vous détourner de la beauté et de l'esthétique d'une belle pièce pour vous pousser vers l'achat de raison dénué de plaisir. Cependant, il semble important de rappeler quelques consignes basiques et néanmoins trop méconnues à appliquer dans la quête d'une pièce vintage.


Le problème n'est pas la beauté d'une pièce mais bel et bien l'aveuglement qu'elle peut provoquer chez le contemplateur. Pour éviter les écueils de la beauté, un certain nombre de mesures doivent être prises tant au niveau de l'identification du modèle que de l'estimation de sa cote.


Je vais essayer, aujourd'hui, de vous donner quelques clés pour vous y retrouver dans l'univers complexe des montres vintage. En espérant que cela vous permettra de réussir votre prochain achat et que votre raison saura calmer les passions qu'une belle pièce peut déchaîner.


L'idée de ce billet n'est pas de vous guider dans vos recherches mais plutôt d'apporter une (modeste) aide méthodologique qui permettra, une fois que vous aurez trouvé le modèle qui vous intéresse, de ne pas vous tromper au moment de l'achat.


Identification et authentification



Une fois que le modèle tant recherché est identifié, vous allez vous lancer dans la "chasse", le moment où vous allez vous jeter à corps perdu sur les différentes plateformes internet, le groupes de collectionneurs, revendeurs physiques et autres brocantes pour trouver un bel exemplaire de cette référence.


Le premier élément à inspecter de manière prioritaire est bien entendu le cadran. Il est primordial que la cadran soit le plus immaculé possible. Avec le temps, les cadrans se patinent et c'est plutôt une bonne chose. En revanche, il arrive que les cadrans s'oxydent et deviennent "piqués", c'est nettement moins souhaitable.


Cette limite est parfois très ténue. Les index sont de bons indicateurs notamment lorsqu'ils sont luminescents (radium ou tritium en fonction des décennies), si la matière a pris une jolie couleur coquille d'oeuf voire orangée, on parlera de patine. Si la couleur vire au vert voire au noir, on parlera d'oxydation. Dans un cas la cote du modèle sera affectée de manière positive, dans l'autres, négative.



Attention toutefois aux cadrans repeints ou restaurés de manière plus ou moins réussie. Méfiez-vous des cadrans trop propres pour leur âge, le positionnement des index et des logos appliqués peuvent être de précieux indices. En effet, si les index ou le logo ne sont pas parfaitement positionnés c'est certainement qu'ils ont été retirés le temps de la restauration du cadran.


Les aiguilles sont également très importantes et doivent être analysées. Il convient de vérifier sur les différents forums et sur des publicités ou catalogues d'époque la configuration des aiguilles d'origine afin de la comparer avec celle du modèle que vous avez sous les yeux. Un mauvais jeu d'aiguille aura nécessairement un impact la cote.


Autre élément important de la montre : le boitier. Question importante : a-t-il été restauré (polissage) ? Si non, est-il en bon état ou devrait-il être restauré ? Si le boitier a été poli, l'a-t-il été une fois ou plusieurs (si le boitier a perdu beaucoup de matière, de nombreux polissages ont certainement été effectués) ? Le graal étant bien entendu le boitier jamais poli et avec un minimum de micro-rayures.


Dernier élément esthétique externe : le bracelet. Deux cas de figures sont à envisager : un bracelet cuir ou bien un bracelet acier.


S'il s'agit d'une montre sur bracelet cuir, il est très probable que ce ne soit pas le bracelet d'origine. S'il s'avère que la montre est tout de même sur son bracelet d'origine et qu'il est en bon état, c'est un vrai plus. Si la montre n'est pas sur le bracelet d'origine, a-t-elle au moins sa boucle d'origine signée par la manufacture ?


Si la montre est sur bracelet acier, est-il signé et d'origine ou est-ce un bracelet de "service" changé au cours du temps ? Qu'en est-il également de l'état de ce bracelet ? Tous ces éléments sont à prendre en compte.


Enfin, une fois que tous ces éléments externes ont été vérifiés, il est primordial (si possible) de vérifier le calibre. Si vous en avez la possibilité, faites ouvrir ou bien ouvrez vous-même la montre. Vous pourrez ainsi vérifier la référence du calibre et son état. Même sans être horloger, vous pourrez estimer l'état du mouvement et des huiles. Le coût d'une potentielle révision est ensuite à prendre en compte si le calibre n'est pas en excellent état.


Estimation et confiance



Une fois que vous avez vérifié ces différents éléments, vous êtes armés pour estimer le prix du modèle que vous avez en tête. En fonction de l'état de la montre, vous saurez si la pièce en question se trouve plutôt en dessous, au niveau ou au dessus de la cote.


Si vous n'avez pas d'idée précise de la cote, faites un tour sur Chrono24 pour les modèles vendus par les professionnels, sur quelques lieux de rencontre de collectionneurs (CDA, Forum à Montres, etc...) et sur des plateformes généralistes comme Ebay, Le Bon Coin ou encore Catawiki pour estimer la cote côté particuliers.


Confrontez ensuite le prix proposé par le vendeur du modèle qui vous intéresse avec celui que vous avez en tête suite à cet audit horloger détaillé. Si le prix proposé est supérieur, négociez, sinon, libre à vous d'acheter cette pièce.


Cependant, plus que l'estimation, la confiance est primordiale au moment d'acquérir une nouvelle montre. Si lors de vos échanges avec le vendeur vous ressentez de la tension ou bien de la nervosité, passez votre tour.


Les échanges dans l'optique d'une vente de montres vintage doivent être cordiaux, courtois et transparents. Si tel n'est pas le cas et que vous sentez que le vendeur veut vous forcer la main, ne vous dit pas tout ou bien qu'il n'est simplement pas agréable, arrêtez là.


Il m'est arrivé plusieurs fois de couper court à une négociation alors que le vendeur proposait de baisser son prix sans que je n'ai rien demandé car il me semblait pressé et pas spécialement agréable.


L'acquisition d'une montre vintage doit être un moment d'adhésion à une offre, en aucun cas un moment où l'asymétrie d'information, le manque de transparence et la non-courtoisie sont la norme.


Passion puis raison



Si l'univers des montres vintage n'est en aucun cas un monde totalement raisonnable et rationnel, il ne doit pas non plus devenir l'opposé.


Je suis le premier à, régulièrement, tomber sous le charme de montres vintage. Toute la complexité réside dans le fait de ne pas craquer et de garder la tête froide pour ne pas subir ses passions.


Quelle est la meilleure arme pour ne pas s'emballer ? La raison. Une approche rationnelle de la chasse de montres vintage est nécessaire. La méthode proposée dans ce billet n'est certainement pas la seule ni la meilleure mais c'est en tout cas celle que j'utilise et que je souhaitais vous partager aujourd'hui.


Libre à vous de trouver votre propre méthode et de la mettre en pratique, cela vous permettra, je l'espère, de ne pas tomber dans le piège de la beauté.