Chronographe Suisse : la quintessence de l'utilité

Mis à jour : 27 nov. 2018



Si je vous demande quels sont les symboles qui représentent le mieux la Suisse, vous me répondrez certainement : la banque, les montres, le chocolat et les couteaux suisses (éventuellement les pendules à coucou pour les plus originaux d'entre vous).


Laissons de côté les institutions financières et la gourmandise, il est vrai que le couteau suisse, au même titre que l'horlogerie, représente le génie artisanal et industriel de ce petit pays qu'est la Suisse. Quel est le grand point commun entre ces deux outils que sont les couteaux et les montres suisses ? L'utilité.


En effet, ces deux objets ont été pensés pour faciliter la vie de leurs utilisateurs. Mesurer le temps et quantifier les durées pour la montre; couper, découper, dévisser, déboucher, etc... pour le couteau suisse.


Ces symboles helvétiques reflètent une volonté de faciliter la vie qui met en lumière l'utilité comme valeur phare.


Genèse du Chronographe Suisse


Si aujourd'hui, et vous l'aurez compris dans mes précédents articles, les montres suisses sont associées au luxe, au prestige et à l'investissement, cela n'a pas toujours été le cas. Pendant la majeure partie du XX ème siècle, l'horlogerie suisse était perçue pour ce qu'elle était à savoir une industrie artisanale de qualité, technique et visant l'utilité plus que le prestige.


Rolex en est un excellent exemple. La maison fondée par Hans Wilsdorf n'a jamais prétendu être une marque élitiste. Rolex a toujours été pensée comme une marque technique créant des garde-temps utiles et à porter tous les jours, des montres à la pointe, certes, mais robustes et fiables.


La montre suisse a longtemps été un objet à vivre, une toolwatch. Si, historiquement, les premières toolwatches accessibles (no Rolex allowed) ont été les montres militaires (de la première et de la seconde guerre mondiale), les premières pièces civiles ont certainement été les Chronographes Suisses d'après-guerre.


Même si ces pièces attachantes ne sont pas étanches à 100m, elles utilisent des calibres éprouvés, faciles à entretenir et proposent une fonction chronographe (complication permettant la mesure des temps courts). Il s'agit donc de montres outils, de réelles toolwatches.


Boring les Chronographes Suisses, vraiment ?


Vintage Pierce Ad

On ne peut pas dire que ces pièces soient rares, on ne peut pas non plus dire qu'elles soient très cotées ou recherchées. Pourtant, les Chronographes Suisses sont très attachants pour leur dimension symbolique.


Ce sont des montres qui ont été produites en masse par de très nombreuses maisons suisses après-guerre. Bon nombre de ces maisons ont disparu après la crise du quartz des années 70. Parmi les maisons qui ont produit le plus de Chronographes Suisses, citons Orator, Telda, Egona, Angelus, Coresa, Tevo, Almadia, Butex, Pierce...


A moins de fréquenter assidûment les forums de collectionneurs de chronographes anciens ou les vide-greniers et autres bourses horlogères, ces marques ne vous disent certainement rien du tout. Pourtant, ces maisons ont produit un nombre important de pièces et font partie intégrante du patrimoine horloger suisse.


La particularité du Chronographe Suisse est l'homogénéité de son cadran quelle que soit la maison. Ces pièces sont toutes des chronographes dits "uni-compax", cela signifie que les deux sous compteurs (celui de la trotteuse et le celui dédié à la fonction chronographe : le totalisateur des minutes) se trouvent à 3h et à 9h sur le cadran. La mention "Chronographe Suisse" est toujours présente à 12h sur la cadran, elle est précédée du nom de la marque. Lorsqu'aucun nom ne précède cette mention, cela signifie simplement que le chronographe est neutre, qu'aucune maison n'y a apposé sa signature (ce qui ne change rien à la qualité intrinsèque de la pièce).



La boîte est souvent en laiton, alternative moins onéreuse que l'acier. Il arrive néanmoins régulièrement que l'on trouve des pièces en acier inoxydable. Le plaquage or est également assez rare et la dose d'or appliquée souvent très légère. De ce côté là, on ne peut pas dire que les Chronographe Suisses soient à leur avantage.


Côté calibre c'est plus intéressant en revanche. Si la majorité des pièces utilisaient des calibres "tracteur" (sous-entendu des calibres ultra-robustes et faciles à entretenir) Venus ou bien Landeron, certaines pièces utilisaient parfois des calibres Valjoux plus prestigieux (roue à colonne ou non). Ces calibres sont souvent simples de fabrication et simples à entretenir mais relativement coûteux à réviser. Un calibre mécanique avec complication chronographe est plus compliqué à réviser qu'un simple calibre à remontage manuel d'une trois aiguilles du fait de sa complexité et du nombre de composants, cela va de soi.


Produits entre les années 1940 et 1970, ces Chronographes Suisses ont longtemps été les symboles de l'horlogerie suisse, ils ont connu un succès commercial réel et hantent aujourd'hui les greniers, les tiroirs de vieilles commodes ou les allées des brocantes. Ces pièces ne sont pas rares et sont donc accessibles. Leur aspect historique et symbolique en plus de leur calibre mécanique en font des pièces attachantes.


L'exemple du Chronographe Suisse Butex


Butex est une de ces marques disparues suite à la crise du quartz, une de ces marques à l'ADN 100% helvétique, une de ces marques que vous pourrez croiser en brocante ou dans le grenier de vos grands-parents.


Vintage Butex Ad

L'exemple de Chronographe Suisse présenté ici a vraisemblablement été produit dans les années 60 (ces modèles sont relativement difficiles à dater précisément). La boîte de 35mm hors couronne est en acier inoxydable plaqué or. Le cadran légèrement champagne présente une belle patine mais les aiguilles sont légèrement "piquées".



Côté calibre, pas de surprise, cet exemplaire tourne grâce à un Landeron 51. Véritable tracteur, ce mouvement a été produit à grande échelle et tout bon horloger est capable de le réparer ou de trouver des pièces détachées en cas de réparation.


Après l'avoir acquis, j'ai, il est vrai, un peu oublié cette montre pour porter des pièces plus "prestigieuses", mea culpa. J'ai redécouvert cette pièce en la montant sur un beau bracelet Joseph Bonnie kaki (lien en bas de cet article). Parfois, un simple bracelet peut faire revivre une pièce, c'est aussi ça, l'horlogerie vintage. Amen.



Un excellent premier pas dans l'horlogerie vintage


Les Chronographes Suisses sont de très bonnes montres mécaniques, elles sont également (très) accessibles. Naturellement, elles sont donc un premier pas tout trouvé dans l'univers fascinant mais vite coûteux des montres vintage.


Ces pièces se trouvent "dans leur jus" en brocante ou vide-grenier pour une poignée d'euros. Il est possible de mettre la main sur un chrono vintage pour moins de 200€. En revanche, une telle pièce sera souvent dans un état correct tout au plus. Il vous faudra envisager une révision qui vous coûtera certainement entre 200 et 300€.


Vous pouvez également acquérir une pièce auprès d'un professionnel ou bien d'un collectionneur sérieux si vous cherchez une montre déjà révisée et entretenue régulièrement. Vous pourrez ainsi trouver votre bonheur pour 350 à 700€.


Certes, ces pièces ne prendront jamais de valeur du fait de leur simplicité et des productions en grande série desquelles elles sont issues. En revanche, elles vous permettront de porter une montre mécanique à complication vieille de plus de 50 ans et qui, en prime, est le symbole indétronable d'une industrie séculaire.


Pour ce budget, si vous souhaitez acquérir une montre neuve, vous aurez le choix entre une production chinoise (from Shenzhen with love) issue d'un Kickstarter et équipée d'un calibre asiatique ou bien une montre suisse type trois aiguilles de marque Tissot ou Frédérique Constant (très respectable, ne vous méprenez pas, mais vous pouvez oublier le calibre chronographe mécanique).


Alors n'hésitez plus, pour quelques centaines d'euros offrez-vous une part de l'histoire de l'horlogerie suisse et admirez la complexité du calibre chronographe mécanique vieux de plus de 50 ans qui fait vivre votre garde-temps. Vous verrez, il est alors tout à fait possible d'allier l'utile à l'agréable...


--


Chronographe Suisse Butex : https://www.sablier-watches.com/online-store

Bracelet Joseph Bonnie : http://www.josephbonnie.com/fr/produit/bracelet-montre-rallye-cuir-veau-kaki/


© 2018 by Bastien. Proudly created with Wix.com

  • Sablier-Watches
  • Sablier-Watches
  • Sablier-Watches

Key Words

Rolex, Omega, Jaeger-Lecoultre, Tudor, Breitling, Zenith, Longines, Patek Philippe, Vacheron Constantin, Audemars Piguet, Baume & Mercier, Chronographe Suisse, Universal Genève, Nivada, Auricoste, Triton, Cyma, Montres Vintage, Montres Anciennes, Montres Militaires, Montres Occasion, Vintage, Collection, Collectionneur, Histoire, Montres Historiques, Landeron, Venus, Valjoux, Gerald Genta, Horlogerie, Horloger, Suisse, Bracelet Montre, CHI, Compulsion Horlogère, Hans Wilsdorf, Lemania, Tool Watch, Toolwatch, Wristshot, Lip, Yema, Dirty Dozen, RAF, MOD, British Military, Omega Seamaster, Omega Speedmaster, Moonwatch, First Watch On The Moon, Omega Railmaster, Omega Ultraman, Rolex Datejust, Rolex Daytona, Rolex Submariner, Rolex GMT Master, Rolex Pepsi, Rolex Coke, Rolex Vintage, Oysterquartz, Oysterperpetual, Quartz, Royal Oak, Nautilus, Calatrava, 1675, 5513, 5512, 40s, 50s, 60s, 70s, 80s, 90s, Montres Neo Retro, Neo Retro, Seiko, Swatch, Sablier, Sablier-Watches